24 juin 2014

Les mères au foyer, ces êtres abjects.

"Précédemment, sur l'ancien blog des BAM'S...", il y a plusieurs saisons maintenant, j'avais fait un article sur tous les préjugés sur les mères au foyer. Entre autres : fainéantes, font la grasse mat' et jouent à Candy Crush toute la journée, restent enfermées chez elles avec pour seules distractions de récurer la maison et de changer des couches. Un imbécile est allé jusqu'à dire que le conjoint se tuait à la tâche à ramener l'argent à la sueur de son front, pendant qu'elles (=je) ne faisaient que profiter, les (=me) comparant à certaines personnes peu scrupuleuses vivotant sur les aides de l'Etat.

Je dois avouer que, lorsque je vois certaines mamans à 11h30 devant l'école maternelle, on pourrait facilement répandre ces préjugés comme vérités.

Biens sûr, je ne me sens pas concernée. Il y a donc quelques années, après une ou deux réflexions, je m'étais justifiée : je me lève tous les jours à 7 heures, je fais tout à la maison sans dimanche ni RTT, je ne me laisse pas aller à trainer en baskets/cheveux gras. J'essaie de rester "bien" (pas forcément "cool" tu vois, je me contente de ce dont je suis capable), à cuisiner sainement, à faire un peu de sport, à faire des sorties, etc.
Une vie somme toute sympathique, un peu pépère, mais tranquille et stable.

1907354_671064552962368_9026316309035216294_n

Le mois dernier, j'ai lu un article sur ces jeunes trentenaires qui finissaient par préfèrer le brunch du dimanche à la fièvre du samedi soir. Avec ce commentaire d'une des protagonistes : "on serait pas en train de virer mémère!?"

Dois-je en conclure qu'une vie tranquille est synonyme de vie morne? Et qu'il faut forcément faire la fiesta à Copenhague le week-end avant une formation à Paris avec des amis américains pour être "dans le coup"?
Faut-il aussi en conclure qu'on voit (encore) les mères au foyer comme des ménagères de moins de 50 ans, et qu'on se limite à cet aspect? N'oubliez pas qu'il y a un coeur qui bat sous ce tablier-souvenir de Majorque!

10460729_670926036296365_966105737312676058_n

(Image piquée chez Drôles de mums)

Imaginons un peu l'autre préjugé :
Je vois souvent cette jeune séparée, 30 ans aussi, qui un week-end sur deux sort en boite avec des plus jeunes qu'elle (23-24 ans)... Dès qu'elle n'a pas son enfant en garde, elle enfile des tops qui ne lui vont plus (quand t'as eu des enfants, t'as plus le ventre plat, faut faire avec...) pour boire des cocktails multicolores ; puis elle inonde les réseaux sociaux de ses apéros/rosé/soirées raclette/"vamos a la playa"...
Moi, ce que je vois, c'est qu'entre le boulot et la garde alternée, elle voit son enfant 1 heure par jour. Et les sorties en famille, ça n'existe plus. Du coup, heureusement qu'elle s'est trouvé une bande de petits jeunes pour sortir, parce que sans eux ce serait la lose, elle resterait chez elle à déprimer. Ce serait facile d'en arriver à la conclusion qu'elle est seule, en fait...

Si je tiens un discours de ce genre, on va me dire que je suis jalouse, non?

Alors ceux qui tiennent des discours sur les mères au foyer...?

Voilà.

*

http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/lart-faire-croire-lon-heureux-facebook/

 

Posté par thebamsfamily à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,