07 mai 2018

Pourquoi certaines personnes ne vous aimeront jamais -

J'ai souvent dit à mes enfants d'être gentil avec tout le monde, qu'importe l'âge, le sexe ou le niveau social ; et puis que c'était important parce que des fois il suffit d'un mot gentil ou d'un sourire, et on donne envie aux autres d'être gentil en retour ...

Et puis mon fils est revenu plusieurs fois de l'école, un peu abattu, souvent en pleurant, prétendant que c'était pas vrai, que lui était gentil et qu'il n'avait que de la méchanceté en retour ...

Et puis ça m'est arrivé aussi, bien sûr, je me suis déjà fait copieusement insulter par des personnes à qui je n'avais rien fait.

La faute à quoi !?

A l'égo souvent bancal de certaines personnes ....

Prenons une situation banale, un contre-temps, un malentendu, des petites choses qui peuvent arriver. Une personne bien dans sa peau ne verra sûrement pas le mal partout et il suffira de quelques minutes d'explication pour aplanir la situation. 
La même situation avec une personne à l'égo biscornu deviendra un drame.
Ex : (Ceci est du vécu!) en vacances avec d'autres personnes (dont deux qui s'avéreront toxiques) et S qui avait 18 mois à l'époque. 17 jours à changer des couches, à raison de 5 couches par jour en moyenne = 85 couches ! J'en ai jetée 84, et il y en a une que j'ai oubliée ... Bah oui, on était parti pour la journée, sans poubelle donc système D, la couche dans un petit sac plastique quoi ! que j'ai fini par oublier de jeter lorsqu'on est rentré au camping ... Et donc, personne toxique retrouve le sac plastique, et au lieu de se dire "tiens, elle a oublié de jeter la couche..." elle se dit "Oh ! M fait exprès de laisser la couche pour faire ch*er son monde !" Et de me mettre une couche puante dans mon lit ("ça m'apprendra"), et de prétendre que j'aime polluer, etc, bien sûr ce n'est jamais de la faute de ce genre de personnes, c'était donc forcément de la mienne !

Mais c'est injuste, n'est-ce-pas !?

Ceux qui me connaissent savent bien que je suis écolo dans l'âme, et que jamais je ne ferais exprès de laisser une couche sale sur une jolie plage de Corse ; bien au contraire j'ai été plutôt du genre à changer régulièrement la poubelle du camping pour que ceux qui n'avaient pas de bébé ne soient pas incommodés par l'odeur de couches sales sous 40°c ; alors quand on t'accuse de quelque chose que tu n'as pas fait c'est très frustrant ! Et quand tu essayais d'être sympa et respectueuse, et qu'on dénigre ces deux qualités, il y a de quoi être en colère !

Cette anecdote m'est revenue en tête puisque j'en ai vécue une autre samedi et aujourd'hui ... Pas par la même personne hein, heureusement ...

Pour résumer, je croise samedi une dame qui habite pas très loin de chez moi donc je lui dis bonjour ; elle me répond "Ah je ne vous dis plus bonjour parce que vous ne me dites plus bonjour!". Premier WTF, je venais quand même de le lui dire non ? Mais bon, elle prétend qu'auparavant je serais passée à côté d'elle sans la regarder, la voilà vexée ... Il y a de fortes chances qu'un jour je ne l'ai pas vue, j'étais peut être perdue dans mes pensées, mais au lieu de se dire "Tiens elle ne m'a pas vue" elle a préféré réagir selon son égo tordu et blessé, à savoir "Elle est bizarre!" Je la recroise aujourd'hui même, je décide de lui dire un grand "Bonjour!" pour qu'elle n'ait plus à se plaindre, et voilà qu'elle me sort "Ah mais vous n'êtes pas obligée de me dire bonjour hein!" Deuxième WTF, elle me fatigue celle-là.

Encore une fois, je me dis Zut ! Je suis polie, et voilà qu'on m'accuse de ne pas l'être ! Je suis censée faire quoi maintenant ? Lui dire bonjour alors qu'elle m'énerve et je n'ai plus envie de faire des efforts pour elle ; ou ne plus lui dire bonjour pour qu'elle finisse par avoir raison lorsqu'elle ira se plaindre que je ne dis pas bonjour !?

Non mais sérieusement, comment une situation aussi insignifiante peut-elle dégénérer à ce point ? Y aura t-il la guerre des bonjours dans mon quartier ? Comment expliquer à des gens extérieurs à la situation ? "Ben tout a commencé un 5 mai, alors que M promenait son chien, elle a dit bonjour mais fallait pas. Ou alors il aurait fallu que non. Ou si, elle aurait p'têt dû." Bientôt, une série Netflix qui retracera la cinquième guerre punique de la politesse. Une exclusivité à ne pas rater !

Une dernière question, mais pas des moindres : suis-je un aimant à gens bizarres ? (Je ne cite bien sûr que deux anecdotes, mais en fait j'en ai des tonnes. Celle de la couche est ma préférée parce que retrouver une couche sale dans son lit est un fait marquant à vie, croyez-moi.)

Il semblerait qu'effectivement, les gens "équilibrés" attirent "les autres" (appelons-les ainsi pour ne pas être trop méchants avec eux). Pour la simple et bonne raison que "les autres" voient en les équilibrés quelque chose qu'ils ne seront jamais. C'est frustrant dans leur p'tite tête, quand ils se comparent ce n'est jamais à leur avantage. Toute personne équilibré devient un adversaire, un ennemi à abattre quoi. Tu auras beau faire tout ce que tu veux pour les contenter, ça ne fonctionnera jamais. Il y a sûrement eu des détracteurs de Mère Teresa ...

Alors voilà, je suis du genre à faire attention aux autres, à ne pas juger facilement, à être respectueuse ... mais ça ne m'empêche pas d'être critiquée et insultée. Et je ne suis pas la seule, n'est-ce-pas !? 

24852665_1555307437891332_7876942584533502288_n

 

Le petit mot de la fin : "Mettre du sucre dans de la merde, ça n'en fait pas un brownie!" 

Posté par thebamsfamily à 15:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


18 septembre 2015

Ces êtres hypersensibles :

Ce sujet me touche beaucoup, puisque je le suis, et j'ai deux enfants hypersensibles également :)

Vrai cadeau ou cadeau empoisonné? ... Va savoir, pour moi la frontière est mince et je/on la franchis/t plusieurs fois par jour.

Les êtres hypersensibles, hyperémotifs, sont doués pour percevoir les expressions du visage, les tics, la gestuelle, les non-dits, tous ces petits trucs qu'une personne lambda ne percevra pas [Les gens ont plutôt tendance à écouter ce qu'on dit, pas ce qu'on ne dit pas!], et sont doués d'empathie et de compassion ; ils savent se mettre à la place de l'autre, comprendre leurs états d'âme, souffrir à la place de l'autre aussi. Les larmes montent facilement aux yeux devant les couchers de soleil, les bébés, les animaux, l'art, la poésie...

Parce que les hypersensibles captent tout.

Point négatif de l'histoire : les hypersensibles captent tout. Oui, tout, même la noirceur du monde.

Des fois, c'est dur, on a affaire à des gens qui sont violents, méchants, qui critiquent, qui sont égoïstes... et c'est tellement pas nous, tout ça, qu'à chaque fois, ces sentiments négatifs nous reviennent en pleine figure comme une gifle.

On est p'têt aussi un p'tit peu naïfs sur les bords... On est là, tout gentil, on a nos lunettes spéciales qui nous font voir la vie en rose, et on se dit à chaque fois que la personne en face pense et sent la même chose... et l'individualité et l'égoïsme des gens nous prend à nouveau par surprise.

Tout ça me fatigue, je comprends rarement ces gens qui gravitent autour de moi mais qui sont si différents ; ce qui explique le fait que je ne parle pas beaucoup, je préfère lire, être au calme, seule, je demande souvent aux enfants de baisser le volume sonore de la télé, de ne pas crier, etc ; parce que tout bruit est une aggression!
Malheureusement, notre civilisation pense que pour réussir dans ce monde, dans cette jungle, il faut écraser quelques orteils, ne pas faire dans les sentiments, montrer qu'on est "fort". Je pense à mon fils, qui du haut de ses 7 ans et demis, s'est déjà fait avoir plusieurs fois :
* L'année dernière, il avait accepté de jouer avec un garçon de sa classe qui pleurnichait de ne pas avoir de copains. Sauf qu'au jeu du loup, ce garçon avait perdu et il a balancé un coup de pied dans le tibia de S en l'accusant de tricherie...
* Plusieurs fois, S n'a pas pu aller aux toilettes car certains s'amusent à bloquer les plus petits [Comme c'est intelligent...] Et quand il le dit à la maitresse, elle lui répond qu'il doit y aller dès le début de la récré, pas à la fin...
* Un grand de CE2, la semaine dernière, lui propose d'échanger ses biscuits contre ses bonbons et S accepte... Il donne ses biscuits, mais n'a rien en retour. Je retrouve un S en colère, puis déprimé [C'est le drame de sa vie cette histoire!] qui préfère se punir lui-même ["C'est bien fait pour moi, j'avais qu'à pas lui donner mes biscuits, à partir d'aujourd'hui je prendrai plus de goûter comme ça on me volera plus rien"...] Heureusement on parle et ça va mieux. Et quand je lui dis de se méfier des choses que donnent les inconnus, ça pourrait être du poison après tout, il me regarde les yeux ahuris : "Mais maman, aucun parent ne donnerait du poison à leur enfant!" - et il tombe des nues quand tu lui dis que tout le monde n'est pas comme lui...

La trahison, le mensonge, l'hypocrisie... c'est tout autour de nous, mais pas en nous... et c'est difficile. Même pas encore 8 ans et mon fils a déjà beaucoup pleuré depuis son entrée au CP, il y a juste un an, et tout ça... à cause des autres. Ça ne l'empêche pas de se présenter aux élections des délégués : "Maman, je veux aider ceux de ma classe à faire leurs devoirs!"

Bien sûr, A c'est pareil, mais elle a 5 ans, est bien entourée d'une maitresse bienveillante, et puis c'est une fille, si elle pleure on ne va pas la traiter de mauviette. Il n'empêche que j'ai un rapport journalier sur les "4 violents" de sa classe, elle est contente quand ils ont été calmes, elle est désespérée si la maitresse a dû intervenir dans leur bagarre...

A pleure aussi dès qu'on mange de la viande : elle ne veut pas qu'on tue les animaux. D'ailleurs, on ne mange plus de veau ; si par malheur il y a du veau dans son assiette, elle aura une grosse crise de larme parce "Je voulais pas qu'on tue le veau, je voulais qu'il vive avec sa mamaaan!"
[Moi même étant sensible sur ce sujet, je cuisine très peu de viande]

Et puis, il aurait fallu nous voir, tous les trois devant "Un jour sur Terre" : l'extase devant des oisillons qui apprennent à voler, devant les plumes magnifiques de certains animaux, devant l'ingéniosité de certains autres... et puis églatant en sanglot tous les trois devant des ours polaires qui subissent la fonte de la calotte glaciaire... C'était censé être un documentaire animalier, pourquoi on a utilisé tant de mouchoirs!?

Et les infos, n'en parlons pas, je ne les regarde plus.

Y'a aussi ma très chère belle soeur, l'incarnation de l'égoïsme et de la méchanceté qui en découle, qui a décidé que j'avais tous les torts [Bon, en même temps, comme tous les égoïstes, elle pense que si t'es pas comme elle t'es une c***... C'est p'têt bien qu'elle ne m'aime pas, non? Ça prouve au moins que je ne suis pas comme elle.] - et donc ma belle soeur envoie régulièrement des pics sournois et perfides, alors que je ne lui parle pas, je ne la vois pas, je l'ignore totalement... S le ressent, il m'a déjà dit qu'il préférait rester chez nous plutôt que faire une soirée chez elle [Quand on sait que S aime beaucoup les soirées, s'amuser, se coucher tard... ben tu sens qu'il n'apprécie pas le comportement de ma belle soeur!]. Et pourtant, il y a quelques jours, il a demandé à son père si on le l'inviterait pas à l'occasion, parce que "c'est notre famille" ...

Bon, à côté de ça, je lui ai dit ce matin qu'il y aurait du gâteau au chocolat à la cantine, il a hurlé "C'est le plus beau jour de ma viiiie!". La vie d'hypersensible, c'est pas si pourri que ça, on sait aussi se contenter de tous petits bonheurs, et rien que pour ça, ça en fait de nous des êtres à part.

10922417_629691437141473_8048158540149472303_n

Posté par thebamsfamily à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,