18 avril 2014

Les 1 an du blog - petite question existentielle...

Mardi, on fêtera les 365 jours de ce blog! Souviens-toi, j'avais fait une courte présentation sur cet article. Même s'il était court, juste un hors d'oeuvre, une petite mise en bouche avant le grand bain : un article sur nos futures vacances en Crète! (Il y a donc bientôt un an qu'on est parti, ça me déprime.)

En un an, vous avez été plus de 1700 à venir jeter un coup sur notre petite vie bien tranquille.
Et rien que 1200 les 8 premiers mois, vous êtes sympas, et je vous en remercie! Parce que mine de rien, c'est difficile de partir de zéro, dans cette jungle qu'est la blogosphère. Il faut dire qu'on est nombreux/ses...

Sans titre 3



Vous avez surtout adoré : la recette de la citronnade maison ; et l'article sur les langues de vipères. Aucun rapport entre les deux et j'adore ça : ça résume bien le style fourre-tout de ce blog!

Je suis toujours sur Hellocoton, Twitter et Facebook, petite piqûre de rappel...! En plus je ne suis pas farouche, si tu me "suis" ou si tu "m'aimes" ou que tu "t'abonnes", je rends la pareille ;-)

*

Tu as dû remarquer que je restais la plus anonyme possible. Parfois un élément par-ci par-là s'échappe et tu as peut-être deviné où j'habitais grosso-modo, ou tu as sûrement entr'aperçu une mèche de cheveux de mes enfants, ou la couleur d'un mur dans le salon... Je fais bien attention à ça (mon précédent blog était "épié" et je ne me sentais plus en confiance pour écrire ce que je ressentais.)
Cependant, je fais quand même très attention à ce que je dis en général, "au cas où" ça recommencerait. Dans la logique, tu ne trouves pas mon blog sur des moteurs de recherche, à moins de taper le nom directement. Donc ceux ou celles qui tenteraient de me retrouver risquent d'être déçu(e)s.

Oui mais...
... je pèse tout de même chaque mot et je me relis deux ou trois fois avant de cliquer sur "Publier". C'est fastidieux, mais ce serait bien pire si je disais tout et n'importe quoi sur la toile, et que ça finisse par se savoir. (Surtout avec "une certaine personne" qui interprétait en mal ma vie ; pas vraiment envie que ça recommence...)

Mes articles ne sont donc pas très intimes. Les recettes de cuisine sont piquées sur d'autres sites ou dans des livres, je n'ai aucun droit dessus. Les anecdotes sur mes enfants ou les sorties qu'on a faites, ou encore les "moments de vie" comme je les ai apelés, ne portent atteinte à quiconque et je ne partage pas des éléments hyper-intimes. Pour moi, tout ce qui est personnel n'a rien à faire sur le net!

Donc, si une personne lambda, qui me connait, tombe sur ce blog, je n'ai pas à me ronger les ongles pour savoir "si ça va" ou pas. Je n'ai pas honte de ce que j'ai écrit/écrirai à l'avenir.

D'où ma question existentielle : ce blog doit-il rester anonyme? Ou je le fais partager avec des connaissances?

Je pense qu'il restera comme il est, mais la question se pose tout de même.

Dans tous les cas, je n'ai qu'un mot à dire pour la fin :

couer-merci

 

Posté par thebamsfamily à 12:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 avril 2014

How I met your mother : the end

*Pas de spoiler ici*

9 saisons, 9 ans. Presque une décennie que je regarde cette série, et depuis hier, je vais devoir en parler au passé. (Si tu ne connais pas la série : viens du côté obscur).

La première fois que j'en ai entendu parler, c'était sur un blog. A l'époque, j'en avais un autre, et je lisais régulièrement d'autres blogueuses qui parlaient plus ou moins de sujets comme moi (pas de couches, de purée de carottes ou de pâte à sel à ce moment-là ; ma vie c'était études, sorties, innocence). La BAM'S family n'était pas encore née, il n'y avait que moi. En 2006, j'étais à l'IUFM et j'en avais marre de bosser sur des sujets déconcertants, tel : "La loi et l'autorité chez Hawthorne" - passionnant j'te dis! Donc quand une des blogueuses parle d'une série qui cartonne outre-Atlantique et qui va bientôt débarquer sur Canal + (en clair), je suis ravie! Enfin je vais rigoler!

Après les deux premiers épisodes "m'ouais c'est sympa mais sans plus", j'ai commencé à adhérer et je ne l'ai plus lâchée jusqu'au dernier épisode, c'est-à-dire hier.

La première saison, je regardais le mercredi aprèm, ou les rediff le dimanche. La saison 2, dans notre premier chez-nous, c'était le lundi. Mais ça tombait pile les jours où on avait des cours de prépa à l'accouchement. Dans l'intervalle, B s'y est mis aussi : la seule série où il quittait le PC pour venir regarder la télé avec moi! Ça a le mérite d'être cité! (Mais il ne parle pas anglais donc il me demandait "y'a pas le truc avec la mother, là?"). Quand on ne pouvait pas regarder (occupés à discuter de péridurale, donc), on l'enregistrait sur notre mini-télé.

Et puis ils ont passé les épisodes suivants uniquement sur le câble, alors j'ai dû regarder en streaming de la saison 3 à 9. C'était plus pratique avec S bébé, je pouvais regarder quand je voulais ; et même avec deux enfants, j'ai toujours réussi à prendre 20 minutes par-ci par-là pour rire et pleurer à la fois avec les personnages (pratique : l'un à l'école et l'autre à la sieste...!)

Même si parfois c'est un peu mélodramatique, il y a toujours le personnage de Barney qui m'a fait rire. Et leur capacité à être toujours ensemble malgré leurs différences. Ils étaient devenus comme des amis.

* La fin divise les fans et je fais partie de ceux qui ont été déçus, mais je ne m'arrête pas à ça *

BkHmxzsCYAET9KN

PS : Pour en faire un article, c'est que c'est important. Tu penses bien que j'enterre, en plus de la série, tout un pan de ma vie. (Le début de la série coïncide avec le début de ma relation avec B, alors j'ai le droit de flipper!)

PS2 : Maintenant que je ne pleure plus, je vais me lancer dans une autre série. "Friends with Better Lives" me parait bien.

PS3 : Je m'étais mise à "Back in the Game", annulée au bout de 13 épisodes, donc CBS et toutes autres chaines sont priées de ne plus jouer avec mes nerfs, merci.

PS4 : J'arrête les PS.

Posté par thebamsfamily à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 mars 2014

Où on va parler de piscine et de jugement, surtout mauvais.

Oui, j'accorde que le titre est un peu chelou. La piscine, c'est pour le lieu et le jugement, le sujet principal.
Hier, j'accompagne les Grande Section (la classe de S.) à la piscine. Je n'ai pas le brevet nécessaire donc je ne les accompagne pas dans l'eau, mais la maitresse avait besoin d'une personne extérieure pour la route, aider les enfants dans les vestiaires, puis s'occuper d'éventuels enfants qui doivent sortir de l'eau (aller aux toilettes, se moucher...).
Finalement, l'un des enfants ayant oublié ses bouchons d'oreilles, il ne pouvait pas aller dans l'eau et je me suis retrouvée à faire plutôt du baby-sitting. Personne, en plus, n'a eu besoin de mes services puisqu'au bout de 20 minutes l'un des enfants a vomi, et hop tout le monde sort et se rhabille. J'ai donc été plus utile à faire-rentrer-tous-les-cheveux-dans-les-bonnets, puis à essuyer-partout-sinon-tu-vas-avoir-froid, et enfin à mais-à-qui-est-ce-gilet-tombé-sous-le-banc?

Une autre des mamans, qui s'occupait d'un groupe dans l'eau, m'a quand même dit "Heureusement que t'es là", rapport que certaines filles, malgré leurs 6 ans, ne sont pas à 100% autonomes.
Premier constat : on se tutoie? Je trouve qu'elle va vite en besogne, même si je ne m'en formalise pas.
Au moment des douches, elle me demande où est le bébé. Il m'a fallu quelques micro-secondes pour comprendre qu'elle parlait de A. Je visualise donc le genre de femme : au courant de tout, petits potins devant l'école, pas réservée pour deux sous et même carrément grande gueule, bref : l'inverse de moi quoi. Mais mon village en est composé à au moins 80%, faut s'y faire.
(Je t'ai déjà dit que je rêvais de changer de pays? Voire même de planète?)

Disons que j'avais déjà trouvé assez moyen le fait, entre mamans, de se claquer les bretelles du maillot de bain, puis de dire crier "mais t'es dégueulasse!" devant une dizaine de fillettes ; pour moi, "dégueulasse" est un gros mot et ce n'est pas très classe. Devant des enfants ça ne l'est même pas du tout.
Ensuite, j'ai trouvé ça très moyen encore de dire à une des filles, dont le maillot de bain était un peu trop grand pour elle, "ben alors, ta maman sait pas acheter un maillot de bain?". Hum... Là on part dans le jugement et c'est pas très fin psychologiquement, surtout qu'elle le dit à une fille un peu timide qui ne saura pas se défendre avant environ une dizaine d'années. Si elle y arrive un jour.

Je lui conseillerais bien ce livre (je te le conseille aussi d'ailleurs) :

communication-non-violente

Ça peut peut-être éviter un ou deux traumatismes de l'enfance.

Attends, c'est pas fini.

Sur la route du retour, je m'occupais de deux garçons "pleins de vie". Eux aussi y sont allés de bon train : "Et madame, regardez le jardin, là, les fleurs elles sont toutes pourries!" et puis ensuite, alors que l'un d'eux passe entre un poteau et le mur : "Moi j'y arrive, mais (un des enfants) peut pas, il est trop gros." ...

B me dit, du soir, qu'il n'y a rien de plus méchants et égoïstes que des enfants. Je comprends pour les ados, les hormones, la comparaison, le mal-être bla bla bla, mais pour des enfants de 6 ans? Je pense qu'à cet age, ils répètent encore énormément les schémas des parents. Et justement, j'en ai eu un exemple criant de vérité une heure avant...

 

Posté par thebamsfamily à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2014

All you need is love ♥

C'est le retour du printemps et de la saison des amours! Depuis une semaine, le couple de tourterelles que je vois chaque année squatte à nouveau mon jardin. Toujours ensemble pendant les quelques semaines entre mars et août, je suppose qu'ils font leur nid pas loin et se servent de mon jardin comme garde-manger. Je ne savais même pas que des tourterelles pouvaient être mimis à ce point.

Love is in the air aussi dans ma cuisine :

marguerite

Merci à mon fils

tomate

Même quand je coupe une tomate...

"La science cherche encore, l'Amour a trouvé" ~ Balzac.

Posté par thebamsfamily à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2014

J'ai été taguée!

Merci petite patte de velours pour le tag :)

♦ Je dois dire 11 choses sur moi.
♦ Je réponds aux 11 questions qu'on m'a posées.
♦ Je tague 11 autres blogueurs/ses de moins de 200 abonnés et je leur pose 11 questions.

C'est parti!

 

Mikado_2_t J'adore les mikados

livres Lire

ecrire Ecrire

la-mangue1 Les mangues

voyage2 Voyager et découvrir de nouvelles choses

hollywood-main_full Les séries américaines (du moins pas mal d'entre elles)

dove-nutrition-soie-lait-de-beaute-10466871vndhw_2041L'odeur de la crème hydratante

Ciné-600x248 Aller au cinéma

Los-Angeles-City-Night-Lights-Skyline Mon rêve est d'aller à Los Angeles

IMG_4052 Le sucré-salé

shutterstock_416278961Les glaces

 

On m'a demandé :

Chocolat ou fromage? Je dirai chocolat sans hésiter! Je n'aime que certains fromages (pas trop forts) alors que je n'ai jamais trouvé de chocolats qui ne me plaisent pas...

Ta musique du moment? J'écoute Happy de W. Pharrell, elle me met toujours de bonne humeur.

Tu me racontes une blague? J'oublie toujours les blagues... Les seules dont je me souvienne c'est celles de mon beau-père parce qu'il les répète tout le temps, mais elles ne sont pas très glamours donc je préfère passer à la question suivante. Il vaut mieux, crois-moi.

As-tu une addiction? Le cappuccino :) Tout en surfant sur le net ou en matant des séries...

Ta marque préférée? Je dirai L'Oréal, je n'ai jamais eu de souci avec cette marque alors que j'ai la peau très sèche et les yeux sensibles...

Si tu pouvais changer un truc sur toi? Mon nez, mes cheveux, mes dents, mes cuisses, mon... Ah juste un? Bon, je valide le nez.

Ta plus grande qualité et ton plus grand défaut? En qualité je dirai que mon cerveau fonctionne 24h/24 tous les jours de l'année, ce qui est très pratique pour l'organisation et une gestion tip-top. En défaut, je dirai que mon cerveau fonctionne 24h/24 tous les putains de jours de l'année, je n'ai pas encore trouvé le bouton off...

Tu me dis un petit truc en anglais? Je peux te raconter ce que tu veux en anglais, j'ai une licence d'anglais à l'origine :)

LE cadeau que tu aimerais recevoir maintenant? Une déco sympa pour la chambre...

Ta saison préférée? Le printemps.

La citation que tu préfères? S'il fallait choisir parmi toutes celles que j'adore... : "Il faut deux ans pour apprendre à parler et tout une vie pour apprendre à se taire", c'est un proverbe chinois.

 

Et enfin, voici les 11 questions que je pose :

* Tu peux décrire ton blog en quelques mots?
* Quel serait ton animal fétiche?
* Si tu pouvais revenir à un moment de ton passé, lequel choisirais-tu?
* Si tu devais te comparer à un personnage historique, tu choisirais...?
* Que fais-tu lorsque tu es énervé(e)?
* Le dernier livre que tu as lu, c'est...?
* Quel super pouvoir préfèrerais-tu?
* Un rituel le matin?
* Tu ne peux pas te passer de...?
* Quel adjectif emploierais-tu si tu devais décrire ta semaine?
* Quel était ton plus grand rêve lorsque tu étais petit(e)?

Et je tague : Mon Dieu vous avez presque tous plus de 200 abonnés? Je tague donc ma liste d'amis d'Hellocoton qui veut se faire un p'tit coup de pub au passage ;)

Posté par thebamsfamily à 10:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 février 2014

Quand on a voulu racheter le crédit immo...

Il y a 4 ans, on a eu une mauvaise expérience avec la banque pour faire un prêt pour la maison... J'ai le souvenir d'être restée 3h30 dans un bureau surchauffé, avec S de 18 mois qui avait fini par s'endormir sur mes genoux. Tout en parlant de taux, d'intérêts, de mensualités... choses un peu compliquées quand on est novices en la matière.
C'était néanmoins nécessaire, donc une fois qu'on a eu l'accord du permis de construire, les signatures de l'entreprise, etc, on avait re-squatté les chaises bleues de notre banque pour monter le dossier, faire beaucoup de photocopies, et signer à toutes les pages.

Là où ça se transforme en cauchemar, c'est que le dossier a mis trois mois avant d'être officiellement validé ("il manque un papier", "il en manque encore un", "la photocopie de la facture a été mal faite et on ne voit pas le prix TTC" - véridique!). A chaque fois, le dossier partait au siège, revenait la semaine suivante, on devait à nouveau se déplacer avec trois tonnes de justificatifs, les travaux avait été mis au point mort parce que du coup, les factures n'étaient pas débloquées... bref! Le parcours du combattant.

Oui mais voilà, maintenant c'est officiellement fini. Maintenant on est dans la partie la plus longue: celle où on paye.
Notre taux est quand même le plus bas qu'on avait trouvé à l'époque : 4.70%.
Et en 2014, ça a baissé, on pouvait donc racheter notre crédit immobilier à un taux plus interessant (on nous proposait 3.80% tout de même, ce n'est pas négligeable). Hier on a passé une heure dans une autre banque à simuler un nouveau prêt, ce qui nous ferait économiser environ 5000€.

Or, je vois très bien ce que je peux déjà faire avec ces économies.

Et puis au bout d'une heure, on s'est rendu compte qu'on a aussi un prêt à taux 0 lissé au prêt actuel, c'est-à-dire étalé sur toute la durée. Ça te fait payer des mensualités plus petites mais plus longtemps, mais comme y'a pas d'intérêts tu te dis au début que c'est tout bénef'.
Cadeau empoisonné, les amis!
Quand ton prêt à taux 0 est lissé, tu ne peux pas racheter ton crédit.

Et il y a de fortes chances que le lissage du prêt à taux 0 soit automatique...
Pour l'arnaque du siècle des BAM'S, VDM...

 

Posté par thebamsfamily à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2014

Pourquoi il faut se méfier des gens-pâte à modeler.

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc?
Les "gens-pâte à modeler" comme leur nom l'indique, prennent toutes les formes que tu veux ; c'est pourquoi je les surnomme aussi les barbapapas. Ce sont des personnes qui n'ont jamais leurs propres avis et qui disent oui à tout. C'est très simple à repérer, ils évitent les conflits et pour ça acceptent tout et son contraire, au profit de leur propre personnalité. D'ailleurs, en ont-ils une? That is the question.

On aurait donc tendance à les trouver extrèmement gentils, serviables, toujours prêts à rendre service.
Et comme ils ne posent pas de soucis, parce qu'ils sont toujours d'accord, on peut aussi facilement les oublier, les tenir pour acquis, ou ne pas se soucier de leurs avis.

Mais c'est là que le bas blesse : des avis, ils en ont.
Ce qui donne (après plusieurs années, ils sont souvent longs à la détente) : "Je suis toujours gentil avec les autres, et personne n'est gentil avec moi, ouin. Trop bon, trop c*n comme on dit! Mais ça va changer maintenant!"

Que font les gens-pâte à modeler pour que "ça change"?
> Ils le disent, mais jamais en face et à la personne concernée. Donc par messages, mails, facebook... et par sous-entendus.
> Ils partagent des messages hautement philosophiques à tous leurs contacts. Messages très mignons et vrais, il faut l'avouer, mais ça reste de l'écrit et on attend encore qu'ils les appliquent. Par exemple :

1070012_607488659285651_228468443_n


> Afin d'enlever un peu de pathétique de cette vie, ils réécrivent l'histoire (selon leur stade de pâte à modeler, ça implique des mensonges, des mensonges par omission, des retranscriptions hors-contexte, des ajouts...). Comme ils ne disent rien en face, on peut presque les comparer aux langues de vipères.
> Ou ils changent de dépendance : toi-je-te-parle-plus-tu-ne-m'es-plus-utile, ils se font d'autres "amis". Souvent, les gens-pâte à modeler sont entourés de gens aux fort caractère, qui font office de moteur dans leur amitié/couple. Quand un petit quelque chose vient enrayer la machine, il faut trouver quelqu'un d'autre qui prendra les décisions et réagira à leur place.

Pourquoi faut-il se méfier des gens comme ça?

> Parce que quand arrive un problème, les gens-pâte à modeler ne sont pas assez forts pour faire une introspection, se remettre en cause et éventuellement s'améliorer. Eux se trouvent gentils, ils arrondissent les angles pour tout le monde et-voilà-comment-on-les-remercie ! C'est donc la faute des autres, toujours. Selon leurs degrés de barbapapa-attitude, ils changent même la version du problème pour être innocents et purs face au monde, ils ont été spoliés par des jaloux (C'est forcément de la jalousie, l'argument fourre-tout).
> Et souvent, parce qu'ils ressentent une injustice qui s'est accrue avec des années, ils restent amers jusqu'à la fin de leur vie.

En même temps, ils ne vont pas changer.

 

Posté par thebamsfamily à 10:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

13 décembre 2013

Mais que font les mères au foyer?

C'est une question légitime que sûrement beaucoup se posent... Même moi en tant que mère au foyer, je me pose la question!
"Avant", j'avais des couches à changer, des petits pots à donner ; et à cette masse de travail s'ajoutait le ménage. Pas très glorieux mais nécessaire!
Ensuite il y a eu l'arrivée de A, je devais donc gérer un enfant + un bébé + mon chez-moi + des travaux pour la nouvelle maison. Là je dois avouer que j'ai été bien contente de ne pas travailler en plus...

Mais maintenant? S et A ont grandi, et nous avons emmenagé dans la nouvelle maison. Il y a toujours du ménage à faire, il faut conduire les enfants à l'école, j'aime lire et regarder des séries... Mais ne risquerais-je pas de m'ennuyer bientôt?

D'où ma question : mais que font les autres mamans d'enfants en âge scolaire? Comment passent-elles leurs journées?

Ça fait 6 ans que je ne travaille pas, et c'est vrai que le temps est passé vite, mais peut-être est-il temps de penser à la reprise d'une activité?
Dans le cas où je n'arrive pas à retrouver du travail ("Bonjour! J'ai 6 ans de trou dans mon CV! Mais je suis en mode pro pour passer l'aspi!") que pourrais-je faire?

 

Posté par thebamsfamily à 10:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 novembre 2013

PS : Merci

tu

Posté par thebamsfamily à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2013

J'aime pas les gens.

Grumpy-Cat

 

Au risque de passer pour une vieille mégère, oui, je n'aime pas les gens.
Je n'arrive pas à comprendre leur logique. Par exemple, mon voisin d'en face qui tape un hérisson à coups de canne. Je comprends qu'un hérisson creuse pour trouver de la nourriture, et qu'éventuellement mon voisin a craint pour ses plantations... Mais il ne pouvait pas le prendre avec une paire de gants et le mettre ailleurs? Il était obligé d'être violent?

Et c'est souvent comme ça avec beaucoup de gens que je croise quasiment tous les jours, sans pour autant les connaitre.

Celui qui prend un sens interdit sur quelques mètres parce qu'il y a une place de parking libre, au lieu de faire le tour.
Ceux qui oublient leur clignotant avant de tourner, et ceux qui mettent leur clignotant et qui ne tournent pas.
Ceux dans ma rue qui roulent beaucoup trop vite, qui roulent dans les flaques et m'arrosent régulièrement.
Ceux qui se garent n'importe comment et qui nous obligent, les enfants et moi, à marcher sur la route.

Ça, c'était juste le chapitre "je suis piétonne dans cette jungle urbaine"...

Il y a aussi le chapitre "réseaux sociaux" : ceux qui partagent à longueur de temps des panneaux, statuts, images, etc à caractère raciste ou discriminatoire, sans imaginer ne serait-ce qu'une seconde qu'il n'y a rien de vrai là-dedans...
Le chapitre "supermarché" : ceux qui plantent leur Caddie en plein milieu de l'allée. Il serait trop demander de le "garer" plus loin?
Le chapitre "je prends toute la place que je veux", notamment celui à la pompe à essence qui s'était garé au milieu des deux pompes, complètement de coin, et qui au passage, lorsqu'il est remonté dans sa voiture, a claqué sa portière contre la mienne... Je suis sûre qu'au supermarché il met son Caddie en plein milieu aussi, lui...
Le chapitre "animaux" : celle qui promène son chien avec une laisse à rallonge, tu sais, quand il y a 500m entre le chien et sa maitresse? Généralement, le chien en profite pour rentrer à moitié chez moi, pisse un peu, alors que sa maitresse n'est même pas encore à hauteur de ma boite aux lettres...

Bref, l'enfer, c'est les autres. Dans la logique je suis aussi l'enfer de quelqu'un d'autre...
Sauf que mon chien n'entre jamais dans la propriété de quelqu'un quand je le promène ; je me gare relativement bien (je sais même faire des créneaux dis donc!) ; j'apprends aux enfants à faire attention lorsqu'ils ouvrent les portières pour ne pas qu'ils n'abîment quelque chose (et ma portière, aussi, au passage) ; je laisse toujours mon Caddie dans un endroit où personne ne va (rangé devant les rouleaux de papier toilettes par exemple) ; etc.

Donc je me permets de râler!

 

Posté par thebamsfamily à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]