28 mai 2018

Une semaine sans mon fils

33597396_813399112187588_8468621956529258496_n

 

Dimanche 27 mai à 20h30, nous conduisons notre fils à l'école pour son grand départ pour 6 jours en classe verte, en Haute-Savoie. C'est une grande première! Mes enfants ne sont jamais allés chez une nounou, en centre aéré ou à la crèche, ils ont mangé de temps en temps à la cantine une fois par semaine (parce qu'ils voulaient être avec les copains) et mis à part la semaine où mon fils est parti chez sa marraine (pendant que nous on était en Haute-Savoie justement!) on ne s'est jamais réellement quitté! 

Heureusement, mon fils n'est pas du genre à pleurer s'il doit partir ; bien au contraire, il est ravi, il comptait les jours, et il m'a dit deux fois au revoir alors que l'heure du départ n'avait pas encore sonné ; nan-mais-oh! je veux bien le laisser vivre sa vie mais il va me faire un gros câlin avant de partir quand même!

Je croyais que j'allais avoir les larmes aux yeux et pas du tout. Plutôt stressée, oui, parce qu'avec S on n'est jamais au bout de ses surprises : s'il doit se passer quelque chose d'improbable, ça ne peut se passer qu'avec lui! 

Mais voilà, ils partent, et nous avons eu un message ce matin comme quoi ils étaient bien arrivés un peu plus tôt.

Lundi 28 mai : Je suis rassurée que le trajet se soit bien passé, c'est déjà ça. Il y a un vide dans la maison, je ne suis pas réveillée par S qui descend les escaliers à 6h30, il manque une brosse à dents dans le pot, il n'y a que ma fille à chercher à 11h45, il n'y aura pas de cours d'aïkido ce soir... Un emploi du temps léger donc, ce qui est plutôt cool. 

Je sais que mon fils visite les alentours du châlet aujourd'hui, mais je n'ai pas de détails : a t-il fait nuit blanche dans le bus? a t-il été malade pendant le trajet? que va t-il manger? etc Et puis je scrute la météo et ils prévoient de l'orage là-bas... Il n'y a encore rien sur le site, c'est un peu normal en même temps, mais une petite photo serait la bienvenue! Histoire que je sois à 100% rassurée...

Mardi 29 mai : J'ai passé une bonne partie de la journée d'hier à actualiser le site dans l'espoir qu'ils mettent quelques photos... Je me doutais bien qu'avec la nuit qu'ils venaient de passer, inconfortablement installés sur l'accoudoir d'un bus rempli d'enfants surexcités + le fait d'avoir eu une journée bien remplie, c'est à dire faire une randonnée de plusieurs kilomètres autour du site, ils allaient être bien crevés, et les profs aussi. Donc que les photos allaient tarder. La seule fois où mon fils a été loin de moi, j'avais au moins des nouvelles ; or là toujours rien en allant me coucher! Je ne sais pas à quelle heure elles ont été postées, mais je ne les ai vues que ce matin : ouf mon fils est là au premier rang! Avec son gros manteau alors qu'il y a du soleil, mais pas grave! 

Selon l'emploi du temps, il va visiter le centre de la nature montagnarde ce matin, pique-niquer, puis faire de l'escalade sur une paroi naturelle cet après-midi. Un truc sympa quoi! 

Mercredi 30 mai : Maintenant que je suis rassurée sur le fait qu'on aura des nouvelles tous les jours (Je t'avouerai que lundi soir, j'ai eu peur qu'on ait un site qui resterait vide ou presque), ma journée d'hier était plus sereine. J'ai quand même encore le réflexe de mettre quatre assiettes à chaque repas... 

Ce matin, j'ai donc découvert les photos d'hier, et je connais mon fils, je sais bien que l'escalade va être sa partie préférée (avec les repas!). Sauf que voilà... sur la bonne trentaine de photos, S n'apparait que sur : 1 seule! S n'aimant pas se mettre en avant, donc n'aimant pas être sur les photos (sauf pour faire le pitre avec un filtre Snapchat), je pense qu'il fait exprès de les éviter! Ou alors, vraiment pas de chance! 

Aujourd'hui au programme : visite du glacier des Bossons le matin, pique-nique et visite de la ville de Chamonix et achat de souvenirs cet aprèm.

1200px-Glacier_des_Bossons_100_0025

Jeudi 31 mai : Comme pour me contredire de la veille, il y a plein de photos de mon fils - y'en a 4, autant dire que c'est royal. La journée la plus fatigante s'est apparemment bien passée, et tant mieux. De mon côté, je ne m'inquiète plus trop, et puis il ne me manque pas tant que ça : je lance une lessive, y'a un tee-shirt à S dans le panier, je passe l'aspi à l'étage, je remarque qu'il y a du feutre bleu turquoise sur le parquet blanc, etc. Comme quoi même loin, il y a toujours une raison de penser à lui!

Aujourd'hui ce sera plus soft : jeu d'orientation le matin, visite d'un habitat traditionnel puis d'une fromagerie l'aprèm. D'ailleurs, on a pu passer une commande de fromage avant le départ, donc S va me ramener du reblochon. J'espère que ça ne sentira pas trop dans la valise!!

Vendredi 1 juin : Les photos d'hier/de ce matin m'ont rappelé qu'ils avaient eu aussi... une boum! Du moins, l'équipe enseignante appelle ça comme ça, mais je crois que si tu dis "boum" en 2018 tu vas te faire charrier un moment... Toujours est-il qu'ils ont dansé jusque 22h, alors qu'importe comment on appelle ça, eux devaient être contents. [A nouveau, mon fils est absent des photos...]

En tout cas... c'est le dernier jour! Ils font une dernière randonnée "faune et flore" ce matin, puis ils ont du temps libre cet aprèm pour boucler leur valise. Vu comment j'ai galéré à la faire, S va bien galérer lui aussi, surtout avec un reblochon en plus à caser! Je l'imagine bien forcer sur le fromage pour qu'il rentre dans la valise entre les chaussettes et des serviettes encore humides, d'ailleurs petite devinette : qu'est-ce qui sentira le plus mauvais!?... On verra ça dans exactement 21 heures et 30 minutes!

Bien sûr que je suis pressée qu'il rentre, voyons! Il est déjà parti une semaine, mais "seul" avec sa marraine, pas avec d'autres garçons qui ne sont pas forcément des copains... Il y en a toujours pour se moquer sur la marque de ses chaussures, ou sur S en slip à la piscine ; alors je pense qu'une semaine avec eux, ça a dû être parfois difficile, sans maman-à-qui-raconter-ses-misères-le-soir. "L'enfer, c'est les autres"... J'espère qu'il y a eu aussi des bons côtés pour garder un souvenir positif de cette aventure.

La seule chose que je vais regretter lorsque S sera revenu : le calme! Forcément, il n'y a plus de disputes! 

Samedi 2 juin : Eh voilà, je retrouve mon fils! Crevé, enrhumé, mais ravi! Tout s'est bien passé finalement...

 

 

Posté par thebamsfamily à 15:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


24 mai 2018

Commentaires d'enfants #26

Si mes enfants ne font plus de lapsus dûs aux débuts laborieux de l'apprentissage du langage, ils ne s'arrêtent pas pour autant de sortir des perles ... mais cette fois-ci, on ne peut plus dire que "c'est pas fait exprès" !

○ Ma fille à son père lorsqu'il sort une bêtise (avec l'air dépité) : "Y'a rien de nouveau dans ta tête!" 

○ Quand B se parle à lui-même et qu'il se dit "Mais quel c..", ma fille, encore elle, réplique du tac au tac : "Tu m'étonnes!"

○ Et puis je croise une copine devant l'école, alors on papote le temps que nos enfants respectifs sortent. Elle dit, en voyant S "Qu'est-ce qu'il ressemble à B!" ; ce à quoi mon fils répond "C'est vrai que je fais souvent des blagues pourries!" 

Pauvre B !! 

Posté par thebamsfamily à 13:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mai 2018

Pourquoi certaines personnes ne vous aimeront jamais -

J'ai souvent dit à mes enfants d'être gentil avec tout le monde, qu'importe l'âge, le sexe ou le niveau social ; et puis que c'était important parce que des fois il suffit d'un mot gentil ou d'un sourire, et on donne envie aux autres d'être gentil en retour ...

Et puis mon fils est revenu plusieurs fois de l'école, un peu abattu, souvent en pleurant, prétendant que c'était pas vrai, que lui était gentil et qu'il n'avait que de la méchanceté en retour ...

Et puis ça m'est arrivé aussi, bien sûr, je me suis déjà fait copieusement insulter par des personnes à qui je n'avais rien fait.

La faute à quoi !?

A l'égo souvent bancal de certaines personnes ....

Prenons une situation banale, un contre-temps, un malentendu, des petites choses qui peuvent arriver. Une personne bien dans sa peau ne verra sûrement pas le mal partout et il suffira de quelques minutes d'explication pour aplanir la situation. 
La même situation avec une personne à l'égo biscornu deviendra un drame.
Ex : (Ceci est du vécu!) en vacances avec d'autres personnes (dont deux qui s'avéreront toxiques) et S qui avait 18 mois à l'époque. 17 jours à changer des couches, à raison de 5 couches par jour en moyenne = 85 couches ! J'en ai jetée 84, et il y en a une que j'ai oubliée ... Bah oui, on était parti pour la journée, sans poubelle donc système D, la couche dans un petit sac plastique quoi ! que j'ai fini par oublier de jeter lorsqu'on est rentré au camping ... Et donc, personne toxique retrouve le sac plastique, et au lieu de se dire "tiens, elle a oublié de jeter la couche..." elle se dit "Oh ! M fait exprès de laisser la couche pour faire ch*er son monde !" Et de me mettre une couche puante dans mon lit ("ça m'apprendra"), et de prétendre que j'aime polluer, etc, bien sûr ce n'est jamais de la faute de ce genre de personnes, c'était donc forcément de la mienne !

Mais c'est injuste, n'est-ce-pas !?

Ceux qui me connaissent savent bien que je suis écolo dans l'âme, et que jamais je ne ferais exprès de laisser une couche sale sur une jolie plage de Corse ; bien au contraire j'ai été plutôt du genre à changer régulièrement la poubelle du camping pour que ceux qui n'avaient pas de bébé ne soient pas incommodés par l'odeur de couches sales sous 40°c ; alors quand on t'accuse de quelque chose que tu n'as pas fait c'est très frustrant ! Et quand tu essayais d'être sympa et respectueuse, et qu'on dénigre ces deux qualités, il y a de quoi être en colère !

Cette anecdote m'est revenue en tête puisque j'en ai vécue une autre samedi et aujourd'hui ... Pas par la même personne hein, heureusement ...

Pour résumer, je croise samedi une dame qui habite pas très loin de chez moi donc je lui dis bonjour ; elle me répond "Ah je ne vous dis plus bonjour parce que vous ne me dites plus bonjour!". Premier WTF, je venais quand même de le lui dire non ? Mais bon, elle prétend qu'auparavant je serais passée à côté d'elle sans la regarder, la voilà vexée ... Il y a de fortes chances qu'un jour je ne l'ai pas vue, j'étais peut être perdue dans mes pensées, mais au lieu de se dire "Tiens elle ne m'a pas vue" elle a préféré réagir selon son égo tordu et blessé, à savoir "Elle est bizarre!" Je la recroise aujourd'hui même, je décide de lui dire un grand "Bonjour!" pour qu'elle n'ait plus à se plaindre, et voilà qu'elle me sort "Ah mais vous n'êtes pas obligée de me dire bonjour hein!" Deuxième WTF, elle me fatigue celle-là.

Encore une fois, je me dis Zut ! Je suis polie, et voilà qu'on m'accuse de ne pas l'être ! Je suis censée faire quoi maintenant ? Lui dire bonjour alors qu'elle m'énerve et je n'ai plus envie de faire des efforts pour elle ; ou ne plus lui dire bonjour pour qu'elle finisse par avoir raison lorsqu'elle ira se plaindre que je ne dis pas bonjour !?

Non mais sérieusement, comment une situation aussi insignifiante peut-elle dégénérer à ce point ? Y aura t-il la guerre des bonjours dans mon quartier ? Comment expliquer à des gens extérieurs à la situation ? "Ben tout a commencé un 5 mai, alors que M promenait son chien, elle a dit bonjour mais fallait pas. Ou alors il aurait fallu que non. Ou si, elle aurait p'têt dû." Bientôt, une série Netflix qui retracera la cinquième guerre punique de la politesse. Une exclusivité à ne pas rater !

Une dernière question, mais pas des moindres : suis-je un aimant à gens bizarres ? (Je ne cite bien sûr que deux anecdotes, mais en fait j'en ai des tonnes. Celle de la couche est ma préférée parce que retrouver une couche sale dans son lit est un fait marquant à vie, croyez-moi.)

Il semblerait qu'effectivement, les gens "équilibrés" attirent "les autres" (appelons-les ainsi pour ne pas être trop méchants avec eux). Pour la simple et bonne raison que "les autres" voient en les équilibrés quelque chose qu'ils ne seront jamais. C'est frustrant dans leur p'tite tête, quand ils se comparent ce n'est jamais à leur avantage. Toute personne équilibré devient un adversaire, un ennemi à abattre quoi. Tu auras beau faire tout ce que tu veux pour les contenter, ça ne fonctionnera jamais. Il y a sûrement eu des détracteurs de Mère Teresa ...

Alors voilà, je suis du genre à faire attention aux autres, à ne pas juger facilement, à être respectueuse ... mais ça ne m'empêche pas d'être critiquée et insultée. Et je ne suis pas la seule, n'est-ce-pas !? 

24852665_1555307437891332_7876942584533502288_n

 

Le petit mot de la fin : "Mettre du sucre dans de la merde, ça n'en fait pas un brownie!" 

Posté par thebamsfamily à 15:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,