Il faut que j'avoue un truc : je suis celle qui remarque tous les petits détails, les lapsus, les fautes d'inattention, les erreurs de frappe, les hésitations ... même les choses que les gens essaient de cacher, d'ailleurs : le petit bout de salade coincée entre les dents, la tache de vin sur la nappe, ce genre de choses quoi. C'est difficile pour moi, hein : généralement les gens n'aiment pas qu'on leur fasse remarquer quoi que ce soit, ils se vexent alors que tu voulais juste les aider... Du coup je me tais, mais il faut que je me morde la langue parce que c'est dur de se retenir parfois. 

Tout ça pour en venir au mariage de mon cher beau-frère et de ma chère belle-soeur : si on est pas trop regardant, on pourrait dire que c'était un beau mariage (Et il faut aussi que je reconnaisse que le cadre et le décor étaient beaux), mais il y a eu plein de petits détails qui m'ont fait hérisser les poils. Le problème, c'est que je n'apprécie pas du tout ma chère belle-soeur, donc si je dis quelque chose, ça va se retourner contre moi : on pourrait me dire que je suis jalouse.
Il faut vraiment que j'insiste sur ce point : je ne suis pas jalouse, hein ! Je dirais plutôt perfectionniste. Dans le bon sens du terme, celui où j'essaie de faire les choses bien, pas celui où j'ai des TOC. Pas encore. Mais les gens n'ont pas le même point de vue que moi apparemment ... Et je n'ai pas envie de me couler dans le rôle de la méchante.

Il faut que j'avoue un deuxième truc : j'ai tendance à me demander régulièrement "Mais pourquoi b**del les gens ne voient pas toutes ces p*tains d'erreurs et semblent contents d'assister à un p*tain de mariage dans un beau château certes, mais truffé de co***ries!!??" 

Faut avouer un troisième truc aussi : je suis un peu vulgaire quand j'en ai marre.

Personne, par exemple, n'a fait remarquer l'erreur sur le faire-part : je rappelle qu'en hiver, ce n'est pas un équinoxe mais un solstice ! Mais tout le monde préfère commenter sur les couleurs. 

WP_20180211_18_09_08_Pro

Personne ne se dit, "Il y avait mille et une façons d'annoncer le mariage sur les réseaux sociaux, ils pouvaient écrire quelque chose de classique, de romantique, ou d'original ; ben la mère de la mariée a préféré l'annoncer comme un ordre, déguisé en message choupinet." Enfin, ça, c'est moi qui me dis ça, les autres commentent sur le fait que c'est choupinet tout court.

Sans titre 1

Personne ne remarque que sur le livret à la messe, tous les verbes ont été mis au futur alors que c'est censé être du conditionnel. Je risque de me faire traiter de grammar nazi si je le fais remarquer.

WP_20180211_18_07_50_Pro

 

Personne non plus pour relever la faute d'orthographe du menu : riz* de veau au lieu de ris de veau. Je ne mangeais même pas de ris de veau d'ailleurs ...

Personne ne semble remarquer l'ironie de la situation lorsque, à la sortie de l'église, et donc les mariés fraichement bagués comme des pigeons, est jouée "Now we are free". Alors que now, ils ne sont plus free du tout, bien au contraire. Mais si je rigole toute seule, on va me glisser un regard en coin.

WP_20180211_18_08_16_Pro

Personne ne remarque que les initiales des mariés, ça fait vécés. Je dois être la seule à penser à des toilettes.

WP_20180210_16_48_07_Pro

Personne ne trouve ça un peu désopilant quand, lors de l'animation inspirée des Z'amours, ma belle-soeur fait le score de 0/3. Tout le monde préfère rigoler sur la blague de mon cher beau-frère : "je vais faire annuler le mariage".

Et j'en passe, il y a d'autres détails, plus privés, que je ne vais pas détailler ici ; le but de cet article était surtout de démontrer qu'être perfectionniste n'est pas de tout repos !! Mine de rien, ça m'a demandé beaucoup d'énergie à me taire, pas étonnant que j'ai dormi toute la journée du dimanche ! Rien à voir avec le fait que je suis vieille.