l-enfer-c-est-les-autres-jean-paul-sartre-quote

 

On pourrait résumer en disant "tout", mais citons, au hasard :

○ Le mensonge.
(Si on me ment c'est qu'on me considère assez bête pour que je croie les mensonges... Mais quand la vérité refait surface, la confiance est perdue à jamais)

○ L'hypocrisie.
(A quoi ça sert!?? Je ne sais toujours pas...)

○ L'ignorance.
(Je ne parle pas de culture générale hein ; je parle de cette ignorance qui fait que t'as même pas envie de regarder un documentaire, mais que tu passes des heures à regarder Secret Story. A force, autour du rôti dominical, tu finis par répéter ce que t'as entendu sur BFM TV, ou ce que t'as lu sur le Gorafi. Attention, histoire vraie : ma chère belle-soeur a cru par deux fois des articles de blogs satiriques, ou a partagé des hoax sans prendre la peine de réfléchir trois secondes pour savoir si c'était un canular ou pas... Mais elle t'en parle comme si c'était vrai... Ces gens-là sont dangereux et méritent qu'on leur lave le cerveau à grand coup d'auteurs philosophiques)

○ Quand ils se contredisent eux-mêmes.(Ma chère belle-mère, quant à elle, ne prend pas position : à 8h04 elle partage un article sur une loi qui obligera les mutuelles à moins bien rembourser les patients ; alors qu'à 8h02 elle partageait l'article sur les frais dentaires bientôt mieux remboursés. En fait, ma belle-mère pourrait travailler chez BFM.)

○ La vanité.
(Même s'il faut reconnaitre que c'est marrant de voir un vaniteux se dépatouiller pour paraitre génial alors qu'il n'y a rien de génial dans sa vie. Il faut soit un sacré culot, soit ne pas se rendre compte qu'ils en deviennent ridicules... ou peut-être un peu des deux. Mais toi, quand t'es de l'autre côté, ça en devient un spectacle assez divertissant.)

○ Quand ils racontent leur vie alors que tu ne les connais pas.
(Non mais on n'a pas élevé les cochons ensemble je le rappelle!)

○ Ceux qui rabaissent les autres pour se faire valoir.
(Prouvant ainsi à la Terre entière qu'ils ne savent pas se remettre en question et faire des efforts sur eux-mêmes.)

○ Les enfants pourris-gâtés.
(Qui généralement finissent vaniteux et qui rabaissent aussi les autres au passage... Combien tu veux parier que le fils aîné de ma chère belle-soeur finira p'tit con? Parce que oui, il est pourri-gâté bien sûr... Et pas qu'au niveau des jouets, il est aussi un enfant-roi, qui ordonne plutôt qu'il ne propose... et qui a marmonné que j'avais des grosses fesses, uniquement parce que je leur avais rappelé de faire attention quand ils jouaient dans le garage. Ah, c'est sûr que ça doit lui faire drôle qu'un adulte pose des règles!)

○ Ceux qui n'ont pas de coui**s.
(Du genre qui marmonnent des insultes dans leur barbe quand j'ai le dos tourné.)

○ Les intolérants.
("Bonjour, je m'appelle beau-frère et je pense que tous ceux qui sont différents sont forcément bizarres et qu'ils ont tort." - Bon ben, au revoir pour ma part!)

○ Ceux qui changent de personnalité comme de chemise.
(Ou ceux qui changent de personnalité comme d'ami, devrais-je dire. Cf les barbapapas.)

○ Ceux qui ont trop d'égo.
(Qui ressemblent aux vaniteux d'ailleurs - Cf les égos surdimensionnés.)

Bon, je crois qu'à ce stade, je finirai ma vie seule, comme les p'tites vieilles aigries qui n'aiment que leur chat!

bams