On rêve depuis un moment de se faire un petit resto en amoureux. Et pour cause : soit on est avec les enfants, soit on va au Macdo.
Et puis cette année, la saint Valentin (qu'on ne fête pourtant pas...) tombe un vendredi, le jour de la cantine des enfants, et B ne travaille pas. Alors je lance l'idée qu'on en profite pour se faire un chinois, à Lille, un resto qu'on connait bien et qu'on adore, le Tigerwok.

Mercredi pourtant, je commence à frissoner, à avoir des courbatures, et même en me reposant ça ne va pas mieux. Je m'arrange pour dormir le plus possible mercredi soir puis la journée de jeudi, parce qu'il est hors de question qu'on annule!

Ce matin, je dépose les enfants à l'école, tout va bien.

A 10h30, sonnerie du téléphone, j'ai un mauvais pressentiment... Personne ne m'appelle sur le téléphone fixe sauf l'école ou des pubs. Alors j'espère qu'on m'appelle pour me convaincre de passer à la concurrence...
Quand j'entends des enfants, au loin, à peine avoir décroché, je me dis que non, j'ai la poisse... Voilà, A a la gastro.

Une fois l'avoir recherchée, puis ramenée à la maison, je trouve qu'elle va très bien : elle chante, elle discute, elle dit ne plus être malade "parce que je lui ai fait un bisou". C'est vrai que c'est magique, les bisous de maman, mais quand même...

On décide d'aller au resto avec A - ah oui, ça fait parents indignes, mais A pétait la forme. J'en étais venue à me dire qu'elle avait des antennes et qu'elle avait juste décidé de pourrir le resto en amoureux de ses parents...

On ne regrette rien : resto très bon, fille qui s'est plaint d'avoir mal au ventre, mal qui a disparu dès qu'on est arrivé au dessert (Deuxième miracle de la journée, c'est une gastro sélective apparemment!), bref pour le moment à deux c'est pas encore gagné... Mais quand on est parents, c'est comme vouloir décrocher la lune, non?

tigerwok2

tigerwok