Mais qu'est-ce que c'est que ce truc?
Les "gens-pâte à modeler" comme leur nom l'indique, prennent toutes les formes que tu veux ; c'est pourquoi je les surnomme aussi les barbapapas. Ce sont des personnes qui n'ont jamais leurs propres avis et qui disent oui à tout. C'est très simple à repérer, ils évitent les conflits et pour ça acceptent tout et son contraire, au profit de leur propre personnalité. D'ailleurs, en ont-ils une? That is the question.

On aurait donc tendance à les trouver extrèmement gentils, serviables, toujours prêts à rendre service.
Et comme ils ne posent pas de soucis, parce qu'ils sont toujours d'accord, on peut aussi facilement les oublier, les tenir pour acquis, ou ne pas se soucier de leurs avis.

Mais c'est là que le bas blesse : des avis, ils en ont.
Ce qui donne (après plusieurs années, ils sont souvent longs à la détente) : "Je suis toujours gentil avec les autres, et personne n'est gentil avec moi, ouin. Trop bon, trop c*n comme on dit! Mais ça va changer maintenant!"

Que font les gens-pâte à modeler pour que "ça change"?
> Ils le disent, mais jamais en face et à la personne concernée. Donc par messages, mails, facebook... et par sous-entendus.
> Ils partagent des messages hautement philosophiques à tous leurs contacts. Messages très mignons et vrais, il faut l'avouer, mais ça reste de l'écrit et on attend encore qu'ils les appliquent. Par exemple :

1070012_607488659285651_228468443_n


> Afin d'enlever un peu de pathétique de cette vie, ils réécrivent l'histoire (selon leur stade de pâte à modeler, ça implique des mensonges, des mensonges par omission, des retranscriptions hors-contexte, des ajouts...). Comme ils ne disent rien en face, on peut presque les comparer aux langues de vipères.
> Ou ils changent de dépendance : toi-je-te-parle-plus-tu-ne-m'es-plus-utile, ils se font d'autres "amis". Souvent, les gens-pâte à modeler sont entourés de gens aux fort caractère, qui font office de moteur dans leur amitié/couple. Quand un petit quelque chose vient enrayer la machine, il faut trouver quelqu'un d'autre qui prendra les décisions et réagira à leur place.

Pourquoi faut-il se méfier des gens comme ça?

> Parce que quand arrive un problème, les gens-pâte à modeler ne sont pas assez forts pour faire une introspection, se remettre en cause et éventuellement s'améliorer. Eux se trouvent gentils, ils arrondissent les angles pour tout le monde et-voilà-comment-on-les-remercie ! C'est donc la faute des autres, toujours. Selon leurs degrés de barbapapa-attitude, ils changent même la version du problème pour être innocents et purs face au monde, ils ont été spoliés par des jaloux (C'est forcément de la jalousie, l'argument fourre-tout).
> Et souvent, parce qu'ils ressentent une injustice qui s'est accrue avec des années, ils restent amers jusqu'à la fin de leur vie.

En même temps, ils ne vont pas changer.